Vous aviez deviné, c'est bien une recouvreuse qui est arrivée à la maison.

Et comme ce n'est pas évident pour tout le monde, je vous explique de quoi il s'agit : c'est une machine, une sorte de mélange entre la machine à coudre et la surjeteuse, qui a trois aiguilles et un boucleur. Autrement dit, elle pique sur l'endroit 1, 2 ou 3 rangées parallèles et sur l'envers elle boucle, elle fait un point de surjet. Et ça fait les mêmes finitions que les tshirts et les pulls achetés dans le commerce. Parce que tout ça, en plus d'être très propre et très joli, est élastique, et parfait pour les jerseys, les mailles, les tissus de maillots de bain ...

Et vu mon goût immodéré pour les tshirts et ces matières-là, ça faisait un moment que je me retrouvais peu satisfaite de mes finitions avec seulement machine à coudre et surjeteuse.

 

J'en profite pour vous faire visiter mon atelier, installé dans un recoin de la maison, sous une partie de bibliothèque suspendue.

Il y a longtemps, aux temps préhistoriques de ce blog, je vous avais montré comment je m'installais pour coudre, le temps a passé et le progrès est passé par là.

Le bazar de la maison, lui, n'a pas changé!

Vue d'ensemble:

 Quel fouillis !!!

 

De plus près, les machines...

 

Et la fameuse recouvreuse, avec ses trois aiguilles et son tableau de points: